Une rasade d’air marin dans les naseaux, la caresse du sable mouillé sur les jambes, la fraîcheur du flot soulageant les tendons : entre le rivage normand et la gent équine, l’histoire d’amour a ses raisons et les balades sur la plage sont autant de promenades de santé. Chevaux de selle, de sport, de loisirs, de course : ils sont tous bien présents en Normandie, leur terre d’excellence, et notre territoire figure en bonne place dans leur carnet d’adresses. Chez nous, nos amis équidés, leurs cavaliers et cavalières trouveront une terre hospitalière et des chemins propices à la découverte de paysages variés.

Thalassothérapie équine

A l’image de Guillaume le Conquérant, la Normandie aime le cheval et le cheval aime nos plages. Non seulement la mer est bonne pour son  moral mais en outre, ses vertus curatives sont éprouvées sur le plan physiologique : effet drainant sur les membres, propriétés massantes et décontractantes pour les tendons. Sur sable mouillé à marée basse, la plage de Franceville peut se prêter à d’agréables et saines balades, fort appréciées des cavaliers et de leurs montures.

Prudence !

Mais la présence de chevaux sur l’espace littoral n’a rien d’anodin : pour éviter les accidents et favoriser une répartition harmonieuse des différents modes de fréquentation de la plage, il importe non seulement de respecter scrupuleusement les heures autorisées par arrêté municipal mais aussi d’être attentif aux autres usagers des lieux. Adaptez votre allure : pas question de galoper en bord de mer alors que vous risquez de croiser des promeneurs à pied ou des enfants en train de batifoler sur le sable. Ici comme sur les routes et les chemins, vigilance et respect des autres amoureux de la nature doivent être les maîtres mots.http://www.tourisme-campagnebaieorne.fr/bougez/randonnee/cheval

Panorama sur la baie

Si on sait adopter ces règles de bon sens, le cheval est un merveilleux compagnon pour se réapproprier les espaces naturels sur les chemins de Cabalor. Il contribue à recouvrer une certaine vision de son environnement : à cheval, on perçoit mieux l’espace dans sa globalité et les subtilités de ses reliefs. Explorez par exemple le secteur du chemin des Banques entre Merville et Sallenelles : des sentiers de campagne surplombent la baie et vous offrent une vue imprenable.

Sensations vivantes

Le cheval en promenade, c’est d’abord une belle rencontre du vivant avec le vivant. Ecouter le chant des crapauds, ralentir pour voir passer une nuée d’oiseaux, approcher des chevreuils et bien d’autres représentants de la faune locale, tout cela redevient aussi évident que merveilleux avec lui. En montant, abordez autrement la baie, les chemins creux et les marais. Redécouvrez l’orchidée sauvage, les chênes séculaires, le cours de l’Orne sur le chemin de halage en amont du pont de Ranville. Prenez le temps d’éprouver des sensations différentes.