Le temps d’un week-end, la coquette station de Merville-Franceville-Plage se métamorphose en Merravilla, réminiscence d’un de ses noms historiques. Marché et reconstitutions médiévales côtoient concerts excentriques et improbables matchs de trollball. Des dragons pour rire, des tribus pittoresques sèment une joyeuse pagaille dans le village. Capitale d’un festival où les experts de la fantasy font bon ménage avec d’innocents amateurs de fêtes costumées et de spectacles de rues, Merravilla est un lieu de rendez-vous déjà légendaire pour fin d’été déjantée. Cidre et Dragon ? Un alliage réussi entre inspiration médiévale et imaginaire débridé, ouvert à toutes les disciplines et ancré dans les nouvelles technologies.

Les grands maîtres

Merville réinvente le passé et habille le présent. La cheville ouvrière du festival est une association locale, le Raid Tolkien : hommage à un seigneur, seigneur des anneaux bien sûr… et de la fantasy. Car si le genre  puise ses racines dans des traditions très anciennes, ses pionniers historiques appartiennent aux XIXe et XXe siècle. À tout seigneur tout honneur donc : l’ombre du Britannique J.R. Tolkien plane au-dessus de Cidre et Dragon. Ecrivain pétri d’érudition et d’imagination, ce génial inventeur d’une langue a popularisé un univers, la "Terre du milieu", et enfanté des créatures originales dont les plus fameuses sont les Hobbits, personnages enjoués héritiers des Snergs. Une source d’inspiration inépuisable pour les représentants modernes du genre.

Pluridisciplinaire

Dans un registre fantastique flirtant très souvent avec l’horreur, l’Américain Lovecraft figure aussi au rang de figure tutélaire. Emmenée par des écrivains et touche-à-tout inventifs, la "fantasy" moderne compte des représentants français reconnus, romanciers mais aussi auteurs de jeux de rôles et jeux vidéo, bandes dessinées, feuilletons sur le net…
La fantasy est le royaume de l’imaginaire et l’imaginaire le temple de la polyvalence ; ses fans sont des gourmands insatiables.

Raid Tolkien

Et c’est ainsi que tout a commencé en 2005. Par une lubie partagée par une petites bande de passionnés, de gamins qui n’étaient adultes que pour l’état civil et se seraient damnés pour une soirée de "jeu dont vous êtes le héros" ou un face à face Bilbo-Gollum. Ensemble, ils étaient allés assister à une avant-première d’un des volets du Seigneur des anneaux ; ensemble, ils étaient repartis en décidant de créer un festival de littérature médiévale fantastique. Le Raid Tolkien était né…

Festival med.-fan. !

La commune de Merville-Franceville-Plage ayant décidé de soutenir le projet, la première édition a pu voir le jour en 2006. Tout de suite, le succès a été au rendez-vous : 10 à 15 000 participants. Une réussite toujours confirmée et amplifiée par la suite : en 2015, près de 90 000 visiteurs ont franchi la frontière magique séparant, pendant deux jours, le monde des soucis quotidiens de celui du rêve médiéval et fantastique. Un univers pour tous âges. La relève est là et la jeune génération a déjà imprimé sa marque en qualifiant Cidre et Dragon de festival med.-fan. : le symbole d’un bain de jouvence !